Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Requiem, Chevalier Vampire

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Dim 15 Juin - 16:43




Les gens, je suis heureuse ! Ouioui, ça m’arrive malgré les grèves, malgré la chute de température, malgré le fait que je ne pourrai pas bosser aux Déciboulles, malgré le fait que je sois chiante de nature, etc etc … Je suis en joie ! Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai enfin pu mettre la main sur le tome 11 de la série de bande dessinée que j’ai commencé il y a … environ 8 ans !

J’ai découvert cette série sur l’étagère de mon frangin. A l’époque, je me calquais pas mal sur les lectures du frère pour me faire un avis sur mes goûts littéraires. Entre les Litteul Kevin, les Kid Paddle, les Joe Bar Team et les Basket Dunk, il y avait cette fameuse BD, là. Celle au nom trop badass et à la couverture qui envoyait presque plus de lourd que l’affiche du dernier Seigneur des Anneaux sortit au cinéma.
Mi-2013, je me suis renseignée sur l’avancée de cette série, pour finalement découvrir que les créateurs en étaient déjà à 11 tomes. Quelques jours plus tard, je commandais le tome 2 au Leclerc. Petite anecdote ! J’arrive devant l’hôtesse d’accueil pour demander un retrait de commande, elle me tend ma BD (imaginez-moi la bave aux lèvres) avant de me lancer un : « C’est pour vous ? Mais c’est pas une littérature pour fille ça …
- *pokerface* Oui bah on lit pas tous Twilight. (Grognasse.) »
En l’espace de quelques semaines, j’avais rattrapé mon retard (ou en d’autres termes, vidé mon porte-monnaie), et je m’apprêtais à devenir l’heureuse propriétaire du onzième tome, quand le Monsieur de la Fnac (voui, la Fnac cette fois) m’indique qu’il ne l’a pas en stock, et que le tome n’est plus édité. Après avoir soigneusement recollé les morceaux de mon pauvre petit cœur maltraité, je me mets à la recherche d’un vendeur sur le net. Mais à 30€ la BD, j’étais moyennement tentée. C’est désolée que je me suis résignée à attendre la réédition de mon bébé.
Et c’est le cœur vaillant que je franchis les portes de la Fnac, mercredi, à la recherche d’un  DVD à offrir au père pour sa fête. Je passe nonchalamment rayon BD. Et là … là … Le tome 11, sous mes yeux ! Je ne prends même pas le temps de le feuilleter que je fonce déjà vers la caisse, en mode footballeuse américaine, pour acheter cette merveille. Arrivée dans ma chambre, je l’ouvre. Et là … c’est le drame. La couverture ne craque pas (vous savez, le craquement que fait une BD, quand on l’ouvre la première fois. Ce fameux craquement. Ouioui, celui-là même !). Pis encore … les pages sont abîmées ! Passé ce premier choc, j’engloutis quand même les aventures de mon vampire d’amour. Je suis allée retourner le tome le lendemain. Le remplaçant arrive demain dans ma boîte aux lettres, yahou !




Carte d’identité

Titre original : Requiem, Chevalier Vampire
Genre : surnaturel, dark fantasy, fantasy historique
Scénariste : Pat Mills
Dessinateur : Olivier Ledroit
Traduction : Jacques Collin
Lettrage : Anne Drano
Editeur : Nickel
Pays d’origine : France (dessin), Angleterre (scénario)
Tomes : 11 - En cours (la série devrait normalement compter une quinzaine de tomes)
Date de sortie : 2000


Résumé du premier tome

Requiem, Chevalier Vampire - Résurrection
Heinrich, un soldat nazi tué sur le front russe durant la Seconde Guerre mondiale, échoue dans le monde chaotique de Résurrection. Totalement perdu, il ne lui reste qu’une chose : la photo de Rebecca, la femme qu’il a aimée. Cheminant dans cet univers où tout semble inversé, Heinrich vient en aide à un vampire nommé Otto, qui lui révèle qu’il a lui-même été réincarné en « Nosferatu ». Heinrich suit ce nouvel ami jusqu’à Necropolis, la capitale vampirique, où il entreprend de suivre les enseignements du vampire Sire Cryptus. Rebaptisé « Requiem », le héros (si on peut l’appeler ainsi) se fait lentement une place dans ce monde sanguinaire, découvrant des coutumes inhumaines, rencontrant des personnages terribles, prenant part à des batailles et guerres impitoyables. Mais Requiem n’a qu’une chose en tête … Retrouver Rebecca qu’il pense sur Résurrection.


Tomes suivants (pas de spoil)

Les autres tomes de la saga nous en apprennent un peu plus sur cet étrange monde et ses personnages. Le passé de Requiem est lentement donné au lecteur, alors que des liens qui existaient entre les caractères, de leur vivant, sont dévoilés au fil des pages.


Liste des tomes

1. Résurrection (2000)
2. Danse macabre (2001)
3. Dracula (2002)
4. Le Bal des vampires (2003)
5. Dragon Blitz (2004)
6. Hellfire Club (2005)
7. Le Couvent des Sœurs de Sang (2007)
8. La Reine des âmes mortes (2008)
9. La Cité des pirates (2009)
10. Bain de sang (2011)
11. Amours défuntes (2012)


Personnages principaux

Requiem : il est le protagoniste de la série. Il était un soldat allemand amoureux d’une juive nommée Rebecca, enlevée par les SS sous ses yeux impuissants. Il serait mort sur le front, abattu d’une balle en plein front par un soldat russe. Sur Résurrection, il rencontre Otto, un ancien SS qui devient son meilleur ami. Requiem suit un entraînement intensif pour devenir un chevalier Vampire. Il est la nouvelle incarnation de Thurim, un vampire ayant trahit Dracula et qui aurait mystérieusement disparu de Résurrection après de nombreuses années de torture.

Otto : ancien SS de son état, Otto est un chevalier Vampire puissant. Il est le capitaine de la cavalerie de Dracula, et le meilleur ami de Requiem.

Rebecca : amour de Requiem, elle est ressuscitée en Lémure (victime terrestre des vampires, elles hantent leurs nuits) sur Résurrection. Elle doit impérativement tuer la personne responsable de sa mort afin de quitter ce monde chaotique. La relation entre Rebecca et Requiem est extrêmement instable. Ils sont partagés entre la haine qu’ils se vouent en raison de la nature ressuscitée de l’autre, et l’amour fou qu’ils se portent.

Claudia : elle a vécu au XXe siècle avant d’arriver sur Résurrection. C’est une vampire extrêmement cruelle et sadique, sans doute bien plus que la plupart de ses congénères. Contrairement à la plupart des vampires, elle n’est plus torturée par les lémures, puisqu’elle y prenait plaisir.

Autres personnages

Thurim, Black Sabbat, Sire Cryptus, Dracula, Néron, Baron Samedi, Elizabeth Bathory, Dame Vénus, Mithra, le Dictionnaire du Diable, Robespierre, le Roi Ruthra, Nilrem, Sire Tolecnal, ...


Les races

- Les Vampires
- Les Dystopiens
- Les Archéologistes
- Les Goules
- Les Loups-garous
- Les Lémures
- Les Harpies
- Les Kobolds
- Les Centaures
- Les Zombies


La planète Résurrection

Résurrection est le monde de l’au-delà. Tout y est inversé. Le temps s’écoule à l’envers, on y rajeunit donc avant de disparaître. Les continents que nous connaissons sur Terre sont des mers de sang, alors que les mers et océans deviennent des continents.
L’injustice est hiérarchisée. Plus les péchés commis sur Terre étaient grands, plus la personne a de chances de se réincarner en une race puissance (les vampires). Par opposition, une personne passive de son vivant, est punie en ressuscitant en un représentant d’une race inférieure (zombies).
Les réincarnations ne se font pas de manière chronologique. Une personne morte en 1950 peut arriver sur Résurrection des années après une personne morte en 2014.
La planète est divisée en plusieurs contrées. La Draconie, terre des vampires, dont la capitale est Nécropolis ; la Lémurie, terre des lémures, rattachée à la Draconie ; Aérophagia, la capitale volante des Goules ; Thanatos, la capitale des archéologistes ; la Dystopie, dont la capitale est Donlon et la ville sainte Lonava.


En d'autres termes ...

Pat Mills et Oliver Ledroit nous plongent dans une ambiance fantastique, à l’esthétique sombre, parfois gothique. On aime ce style un peu sanglant, ou on déteste, malheureusement. Personnellement, je suis tombée amoureuse des dessins de Ledroit. Chaque planche est dessinée puis peinte (à l’acrylique me semble-t-il) avant d’être numérisée. Le rendu est tout simplement magnifique, et je ne parle même pas des doubles pages que nous offre l’artiste ! Voui, je suis amoureuse de son style, voilà !
Mills, quant à lui, nous sert des tas de clins d’œil, parfois explicites, parfois plus compliqués à trouver. Ainsi, certaines personnalités dystopiennes voient leur nom créer une anagramme. C’est le cas par exemple, pour le Roi Rutha (Roi Arthur). Entre des références à Tim Burton, au Rocky Horror Picture Show ou encore à Hellboy, il y a largement de quoi faire ! L’histoire est bien ficelée, mais tend à s’essouffler dans les derniers tomes, faisant traîner les choses, ce qui est bien dommage.

Requiem, Chevalier Vampire, n'en reste pas moins une excellente série que je recommande sans hésiter. Le monde de Résurrection est complet, les personnages sont intéressants (et puis sexy, héhéhé). Toutes les références historiques et culturelles sont un délice à décortiquer.

Après 8 mois d’attente pour lire le tome 11, il ne me reste plus qu’à attendre la fin de l’année pour avoir le tome 12. \o/

En lire plus ?
Page Wiki
Un site consacré à la BD et aux réalisations de Mills et Ledroit
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Dim 15 Juin - 16:46


Quelques planches







Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Dim 15 Juin - 23:43

Wow, c'est marrant... J'avais dans ma chambre deux posters Requiem, supers gothiques et supers swags, qu'on m'avait offert il y a longtemps. Et je ne savais pas qu'ils venaient d'une BD. C'est vraiment absurde de découvrir ici leur origine x).

En tout cas, le style est sublime. Un peu trop dense et foisonnant à mon goût, je préfère les choses plus épurées (Sin City m love <3). Mais ça pète la classe. C'est vraiment beau.

En tout cas, si j'ai l'occasion de tomber dessus, je m'y intéresserai. Tu en parles avec tellement de passion que ça donne envie de découvrir =)
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Lun 16 Juin - 1:28

J'ai lus ces BD à la Fnac quand j'étais encore interne (et que jepassais ma vie à la fnac rayon bd oO, le responsable du rayon m'avais même demander si j'avais cours de temps en temps), malheureusement il manquait des tomes. Ça m’avait beaucoup plu.  Revoir les images que tu as postées me rappelle comment j’avais flashé sur les dessins. Les couvertures aussi, ça m’avait tapé dans l’œil tellement fort que je n’ai pas pu passer à côté sans dévorer toutes les albums qu’ils avaient x].  
Après je comprends Seiji, c’est vrai qu’il y’a énormément de contenus sur une seule page. Mais je trouve qu’on s’y accommode facilement.
En tout cas, tu m’a donner très envie de lire la suite !
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Lun 16 Juin - 17:48


C'est sûr que c'est extrêmement riche comme dessin, y'a toujours un tas de petits détails fous avec Ledroit !

En tous cas, heureuse de voir que je ne suis pas la seule dans ce monde à avoir déjà approché cette série d'une manière ou d'une autre \o

Seiji : meuh non, y'a rien de stupide ! Au moins tu finis par connaître la source ! ;)

BJ : si tu avais déjà bien accroché, je ne peux que te conseiller de foncer lire le reste. Même si, comme dit, l'histoire d'essouffle dans les derniers tomes, on reste facilement accroché aux personnages et à l'envie de savoir le dénouement.
Tous les tomes sont à nouveau disponibles (le 3 et le 11 n'étaient plus édités pendant un moment), et tu peux facilement tous les trouver à la Fnac, ou dans des librairies dignes de ce nom. Après, si tu es radin, je te conseille plutôt de les lire sur place, parce qu'à l'achat, ça fait une sacrée dépense au final :/

Le tome 11 est arrivé, yahou ! Bon, voilà, il est super beau (et dans un état convenable), je suis contente ! Du coup, j'en profite pour partager la couverture, pour ceux que ça pourrait intéresser.




Et j'en profite pour annoncer que Ledroit s'est lancé dans une nouvelle série, avec cette fois Thomas Day au scénario. Je pense écrire quelques mots dessus sous peu. Tant qu'à faire, autant profiter de cette catégorie du fofo' à fond, héhé :3
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Mer 18 Juin - 8:32

Je dois admettre que ça transpire la classe x). Rien que les couvertures, on sent qu'il y a du lourd x).
En tout cas, comme je te disais, j'essaierai d'avoir l'occasion de découvrir cette bd =)
Et surtout, n'oublie pas de nous parler de la nouvelle BD, ça m’intéresse =D
Contenu sponsorisé

guess what I am capable of





Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Evasion :: Culture-