Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Wika et la fureur d'Obéron

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Mar 15 Juil - 16:17


J’en parlais dans mon précédent topic consacré à la BD Requiem, Chevalier Vampire : la nouvelle série du génial illustrateur Olivier Ledroit (aka Dieu) est en marche !

En décembre 2013, alors que je fouinais désespérément mon site de référence sur la BD précédemment citée pour essayer de trouver des renseignements quant à la réédition du tome 11, mes yeux ont eu la chance de tomber sur un billet consacré à une interview d’Olivier Ledroit. Ce dernier répondait aux questions qu’on lui posait sur un nouveau projet : Wika et les Fées Noires. Intriguée comme jamais (nion mais sérieusement, un nouveau projet de Ledroit … J’veux dire … sérieusement !), j’ai parcouru les articles de fond en comble pour rassembler autant d’éléments que je pouvais. Et j’ai fini par quitter le site, des z’étoiles plein les n’oeils tellement j’étais contente dans le dedans de mon moi intérieur !

Après plusieurs mois d’attente -et mes examens s’étant glissés dans mon emploi du temps, compromettant mes plans machiavéliques de lectrice et acheteuse compulsive- j’ai fini par me rendre à la Fnac avec quelques jours de retard sur la parution du premier tome de Wika et la fureur d’Obéron. Tome qui, pour être franche, m’a laissé sur le cul. En voyant la couverture, juste là, en vrai, sous mes yeux, je me suis retenue de me rouler par terre pour une superbe crise de béatitude (c’est que j’ai une réputation inexistante à tenir, m’voyez ?). Sincèrement … C’est beau. C’est juste beau. J’avais déjà longuement bavé sur les previews lâchées par le dessinateur, mais pour le coup, tous les détails visibles sans écran interposé, … Wow. J’ai rapidement feuilleté le tome pour mourir d’amour à chaque page tournée. Et puis j’ai finalement décidé de reposer la chose. Pourquoi ? Parce que la BD, achetée sur internet, fournissait un petit ex-libris qui n’était pas disponible dans le cas d’un achat en boutique. Et puis voilà, comme l’ex-libris était gratuit et qu’en plus la livraison ne me coûtait rien, j’ai pris mon mal en patience et j’ai commandé la bête.

(Cette image rend difficilement hommage à la couverture qui, irl, est bien plus vive, chaude et saisissante)


Carte d’identité

Titre original : Wika et la fureur d'Obéron
Genre : surnaturel, fairytale fantasy, steampunk
Scénariste : Thomas Day
Dessinateur : Olivier Ledroit
Editeur : Glénat
Pays d’origine : France (dessin et scénario)
Tomes : 1 - En cours (la série devrait normalement constituer une tétralogie)
Date de sortie : 21 mai 2014


Résumé du premier tome

Wika et la fureur d'Obéron
La BD s’ouvre sur une préface de Pierre Dubois, auteur de bandes dessinées et elficologue à ses heures perdues, nous mettant en garde sur le tome qui va suivre, et qu’il n’hésite pas à qualifier d’opéra en grimoire.
Il était une fois, dans le monde de Pan, un couple de fées, Titania et son époux le duc Claymore Grimm, et leur fille Wika. Se sachant condamnée par la haine du prince Obéron, son ancien amant, Titania choisit d’éloigner son enfant pour la protéger d’un destin funeste. Abandonnée à un couple de fermiers, les ailes sectionnées, Wika ignore tout de sa nature ou de son passé. Treize ans plus tard, l’héroïne se rend à Avalon, la capitale du royaume, contrôlée par Obéron. Mais les choses se compliquent lorsque les pouvoirs de la jeune fée commencent à reprendre leurs droits …


Personnages principaux

Wika : personnage principale de la série, elle est une jeune fée, descendante de Titania et de Claymore Grimm. Abandonnée durant son enfance, son passé lui apparaît constamment comme un rêve. Elle rencontre Bran en arrivant dans la capitale du royaume, et développe un lien fort avec lui. Lorsqu’elle prend conscience de sa nature et de ses pouvoirs, Wika se voit contrainte de fuir pour survivre. Sur sa route semée d’embûche, elle rencontre Mata, Ness et Gwynette, les redoutables Fées noires, ses marraines.

Bran : aventurier et voleur pour le compte de Kabulguen, Bran rencontre Wika à son arrivée dans la capitale. La prenant sous son aile, il lui apprend durant deux ans les rudiments du métier de voleur et la survie dans les rues d’Avalon.

Obéron : le prince d’Avalon, un être extrêmement puissant vouant une haine féroce aux sorcières et fées qu’il prend un malin plaisir à voir exterminées. Ancien amant de Titania, il est à l’origine du massacre ayant eu lieu à Castlegrimm, la forteresse du duc Claymore Grimm.


Autres personnages

Titania, le duc Claymore Grimm, Rowena, Rage, Scrooge, Evann, Gorm, Sati, Shamain, Defoe, la Dame blanche, Kabulguen, Mata, Ness, Gwynette


Les races

(Liste non-exhaustive)
- Les Fées
- Les Elfes
- Les Loups(-garous)
- Les Ogres
- Les Faunes
- Les Hamadryades
- Les Korrigans


Le Monde de Pan

Le Monde de Pan s’étend de l’Archipel du Rêve au Territoires Gobelins, et du Pays des Glaces au Désert Interdit. En son centre domine de Royaume des Elfes dont la capitale est Avalon.
A l’heure actuelle, les informations fournies dans le tome 1 ne permettent pas encore de dresser une description convenable de ce monde.


En d'autres termes ...

Daniel Day et Oliver Ledroit nous ouvrent les portes d’un monde extrêmement différent de celui de Requiem, Chevalier Vampire. Avec cette saga, Ledroit voulait s’adresser à un public plus large, mais également offrir à sa fille des BDs qu’elle puisse lire sans en être effrayée. C’est chouquette ! L’esthétique de Wika tranche totalement ! L’ambiance fantastique est toujours présente, mais elle est relancée par de superbes éléments steampunk tant dans les décors des planches que dans les costumes, armes et moyens de transport des personnages. Les planches originales sont peintes sur carton puisque l’illustrateur a ajouté de nombreux collages et dorures. Le graphisme est fait à la plume puis coloré à l’aquarelle, sans oublier l’habituel acrylique et les collages évoqués plus tôt. Le format d’impression change, les pages étant plus grandes et plus nombreuses, pour notre plus grand plaisir. Les 62 planches, la carte au début du tome, et les couvertures, ont été réalisées entre novembre 2012 et mars 2014. La première édition propose un cahier graphique reprenant des dessins, croquis et esquisses faits lors de travail préparatoire et de recherches esthétiques.
Daniel Day, au scénario, nous offre de nombreuses références. Entre Le Songe d’une nuit d’été, les fées connues du folklore français, les éléments tirés de la mythologie nordique, grecque, ou de la bible, chacun peut y trouver son compte. Le premier tome début fort et roxxe du poney qui tousse !

Contrairement à la saga Requiem, je pense cette nouvelle série lisible de tous. Certaines scènes restent violentes, mais le monde est bien plus doux pour les mirettes. Tout est beau, tout est parfait, (z’avez vu comme je prêche pour ma paroisse de Dieu ?) et j’en prends plein les yeux avec une esthétique steampunk travaillée et ne s’arrêtant pas aux bases du style. Je suis donc ravie à ce niveau-là. Et puis l’héroïne est rousse, donc forcément j’accroche encore plus (mouahahahaha). Sans hyperboliser la situation, je me suis pris une claque avec ce premier tome. Tant sur le visuel (même si je ne suis pas très impartiale) qu'au niveau de l'histoire. J’ai réellement hâte de lire la suite !

En lire plus ?
Interviews de Day et Ledroit, dernières nouveautés
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Mar 15 Juil - 16:17


Quelques planches








Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Sam 15 Aoû - 21:19

Pourquoi ne suis-je pas étonnée que tu aies créé un topic sur cette bande dessinée ? x3 Je l'ai beaucoup aimé en tout cas ! Les dessins sont magnifiques !
Contenu sponsorisé

guess what I am capable of





Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Evasion :: Culture-