Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Jekaterina Siankov- Koroleva Dlya Kalashnikov

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Lun 1 Sep - 22:24

Jekaterina Siankov



Мир принадлежит смелым и небес, чтобы те, кто насилие

Identité


"Le monde appartient aux audacieux et le ciel à ceux qui font violence..."




Nom complet : Jekaterina Siankov
Date & lieu de naissance : 10/04/1987 à Moscou
Âge : 27 ans
Signe astrologique : Bélier
Orientation sexuelle : Bisexuelle à très forte tendance Lesbienne
Origine(s) : Russe
Langue(s) parlée(s) : Russe, Japonnais, quelques notions en Anglais et Français

Crédit avatar :




Classe & situation sociale : Moyenne / Célibataire
Profession : Trafficante d'armes
Casier judiciaire : En Russie : Mise en garde à vue pour braquage à mains armées, 6 mois avec sursis pour coups et blessures sur autrui et arrestation pour suspicion d'homicide. Poursuites abandonnées...
Au Japon : Mise en garde à vue à maintes reprises pour suspicion de divers trafics. Relachée fautes de preuves.
Ancienneté : Une dizaine d'années



Quartier


Le quartier où vous désirez habiter à Mayaku :
Est


Physique


« No, I don't look like a Russian doll, and I'm absolutly not ... »

On presse un interrupteur, dans un cliquetis l'ampoule s'allume et la pièce est immédiatement inondée de lumière artificielle. Elle plisse ses yeux aux longs cils, le temps que ceux-ci s'habituent à l'environnement brillant et épuré de la salle de bain. Elle bâille et rouvre lentement ses paupières encore lourdes de sommeil.
En face d'elle une blondasse aux cheveux emmêlés et droit sur la tête la matte avec dédain. Elle lui sourit et frotte son petit nez retroussé.
"Alors Jeka, t'es bonasse ce matin dis moi!" ironise-t-elle face à son reflet. Elle ouvre le robinet et se lave machinalement la figure. Après rinçage, son visage tout rond parait beaucoup moins grisâtre, et ses pommettes hautes et marquées ont repris leur teinte rosée. Elle enfourne ensuite sa brosse à dent pleine de dentifrice dans sa bouche pulpeuse frotte avec dextérité. Elle recrache le dentifrice et se redresse. Petit check up.
Elle tient son débardeur près du corps et replace son slip de manière plus sexy sur ses hanches larges. Elle se retourne d'un côté puis de l'autre.
"C'est pas possible t'as encore grossit!!?" s'offusque-t-elle en examinant ses courbes généreuses. Même sans soutif sa forte poitrine reste à sa place, pour l'instant du moins, un jour surement la gravité la rattrapera. Elle n'y pense pas, elle s'en fout. Elle relève un peu son débardeur et matte ses fesses musclées. Elle est toujours aussi fière de sa chute de reins. Beaucoup moins de ses cuissots. Bon. Retour de face. Ses abdos, ses pectoraux et ses biceps sont toujours parfaitement dessinés, en plus de sa taille de guèpe qui n'a pas bougé d'un millimètre. Bien.
La tignasse blonde semblable à un nid d'écureuils c'est pas son truc. Elle chope la brosse et essaye de dompter la masse capillaire. Trop de mèches rebelles. Elle abandonne. De toutes façon ça faisait bientôt 3 semaines qu'elle n'avait pas été chez le coiffeur. Elle irait bientôt pour tester une nouvelles excentricités capillaire comme elle adore. Les résidus de son ancienne coloration rose étaient encore visible.
Bien bien. Le maquillage maintenant. Elle n'avait jamais été une fanatique de produits de beauté aussi un khol noir, un mascara et un rouge à lèvre pétant étaient ses idéals beauté. Un trait épais autour de ses yeux noisette aux reflets dorés lui donnait des airs félins. Pas d'un petit chat mignon hein. Non non elle s'était le regard d'une panthère qui attend le moment opportun pour bondir sur sa proie et mieux la dépecée.
Un regard à sa montre lui indiqua qu'elle avait mis cinq minutes à se préparer. Elle avait traîné aujourd'hui. Elle attrapa un slim troué, un soutif et un débardeur noir et revint vérifié le résultat. Satisfaisant.
Elle était fin prête. Elle lança un regard féroce à son miroir qui lui rendit, elle n'avait pas besoin de se forcer pour faire son regard noir. Elle avait tout le temps l'air vénère de toute façon. En y pensant ça la faisait rire de faire flipper les gens.
Jekaterina sortit de chez elle en emportant un blouson en cuir et ses rangers préférées. C'est mieux quand on se rend au boulot à moto.



Caractère


« Good kisses from the castrating bitch ... »

Elle enfourcha sa Yamaha R6, son petit bijou rouge et noir de 120 chevaux, un cadeau qu'elle s'était offerte pour ses 25 ans. Une excellente acquisition. Elle filait dans les rues de Mayaku à vitesse grand V, slalomant entre voitures et passants. La puissance et la vitesse sont deux choses qu'elle adulait depuis son plus jeune âge. On comprend donc que ses hobbies soient du genre trucs à sensations, motos, voitures et sports de combats. Quand on y réfléchit cela n'a rien d'étonnant pour une femme de sa trempe.
Elle ne supporte pas l'autorité et supporte encore moins ceux qui s'y soumettent sans geindre. Sauf si c'est sous la sienne évidement. Elle est imposante, fière et charismatique : une véritable Leader.
Pourtant elle ne l'a pas toujours été. De nature impulsive et directe elle s'est souvent prise de sacrées claques, des coups durs à encaissés que ce soit physique ou moral. Mais au fil des ans elle a appris à mettre de l'eau dans son vin, à se calmer, à réfléchir et à se poser les bonnes questions avant d'agir ou de parler. Elle sait maintenant d'instinct s'il vaut mieux répliquer par le geste ou... répliquer par les mots. Répliquer et s'imposer comme La référence, Le maître du jeu est là son unique but dans la vie. C'est à ça qu'elle voue ses journées dans son Gun'Shop. Parvenir à entretenir au climat de peur et de haine à Mayaku par la violence et les armes, ainsi elle espère parvenir en haut de l'échelle sociale. Le tout est d'être du bon côté du fusil. Et ça elle s'en assure grâce à son commerce, elle a l'oeil et la main mise sur toutes les armes qui circulent dans la ville.
Elle espère bientôt être connue et reconnue comme une icone importante de la ville que ce soit en bien ou en mal. Le chemin est rude mais le jeu en vaut la chandelle. L'indépendance, la reconnaissance et le respect de tous voilà son désir. Quitte à passer pour un véritable garçon manqué ou paraître provocante. Elle s'en moque, elle aime ça. Vivre en totale liberté, en pleine possession de ses moyens.
Loin d'être une triple buse, elle mène ses affaires d'une main de maître. Et gare à celui qui voudrait l'enflée, elle n'est pas du genre à se laisser faire et a toujours les nerfs à fleur de peau lorsqu'il s'agit d'argent.
En revanche, avec la plupart des gens elle n'est pas méchante, certes son sens de la répartie et son cynisme la rende un peu "brute de décoffrage" mais son excentricité et son côté extravertie lui donne des airs quelque peu sympathiques (enfin tout est relatif évidement). Attention, cela ne veut pas dire que si vous vous pointez devant elle en lui réclamant un "shake" elle jouera le jeu. Non, non loin de là. Mais toutes mesures gardées, elle peut se montrer d'agréable compagnie avec ceux qu'elle apprécie.
Finalement son fort caractère et son ambition tirent peut-être leurs racines dans les origines slave de la jeune femme, la Russie est réputée pour voir grandir des âmes dures et rêvant de gloire.

Oui ce devait être la raison pour laquelle elle voulait se battre, réussir, dominer.


Histoire


« With a gun barrel between your teeth, you speak only in vowels ... »

Jekaterina Maria Siankov vit le jour dans un grand hôpital de Moscou en 1987, à l'heure où l'URSS luttait tant bien que mal contre son auto-asphyxie.
Déjà chiante à l'époque Jekaterina fit endurer pas moins de 15 heures de travail à sa pauvre mère lors de l'accouchement. Un bébé trop imposant pour une mère si frêle. Et ça n'allait être que le début des emmerdes pour les parents de l'enfante.

Parlons géniteurs d'ailleurs. Jekaterina est née d'un père hautement placée dans les sphères politico-économique d'une grande entreprise de gaz russe -Gazprom pour les connaisseurs- et de son union avec la bien aimée fille de l'homme qui fût son mentor. Ils se marièrent en 1980 et eurent une autre fille avant Jekaterina. Elle et sa soeur furent élevées dans cette famille aisée et éduquées par leur mère, femme au foyer.

Jekaterina était une enfant très -trop- difficile pour se plier aux bonnes volontés de sa mère et elle mena son petit monde à la baguette jusqu'à ses treize ans. Sa mère n'en pouvant plus de cette pré-ado irrespectueuse et bornée employa alors les grands moyens et ,avec l'accord paternel, la jeune fille fût envoyée dans une pension catholique réputée très stricte et onéreuse.

Les premiers temps furent très durs pour la jeune fille. Loin de tout ce qu'elle connaissait, elle devait s'adapter et faire face à l'adversité qui s'avérait n'être pas tendre avec elle. Au bout de quelques mois néanmoins toutes les autres pensionnaires, plus dociles lui mangeaient dans la main et les autres les "grandes" la considérait comme l'une des leurs. C'est avec ces filles du pensionnat qu'elle commença à fumer, à boire, voler... et appris d'autres choses de la vie. Souvent elle faisait le mur avec elles et allaient dans des soirées plus ou moins recommandées pour une fille de son âge -pour une jeune fille tout court d'ailleurs-. Elle perdit sa virginité vers 13 ans et demi et eu sa première relation homosexuelle à 14 ans. Elle aimait cette vie avec ses amies, cette vie de luxure, de débauche. Cette vie mouvementée, cette vie de libertés artificielles et de violence. Elle aimait cette sensation de se sentir vivante. Pleinement elle-même.

Se sont ces années de pensionnat qui ont commencé à forger la personne qu'elle est maintenant. Mais c'est aussi ces années qui lui ont donné l'illusion que ses ailes pouvaient recouvrir le monde sans que personne ne lui tire dessus...

A ses 17 ans, lors d'une énième virée entre copines-rebelles dans une Rave-Party déjantée face à un mur de caissons crachant du bon son électro-tech, Jeka commençait tout juste à redescendre de son trip façon cocktail de saveur coke&LSD. L'aube avait déjà déchiré le ciel depuit un bon moment et le soleil recommençait son ascension quotidienne. C'était le moment qu'elle détestait le plus, celui où elle se rappelait que non, voir des cochons volants, ses potes avec des tentacules roses fluos et son cerveau face à elle relié par des flux de couleurs criardes, cela n'a rien de normal. Sans compter les sueurs froides assez désagréables. Passons, elle avait passer une nuit merveilleuse, de danse, de délire et de sexe. Au bout d'un moment, elle et une de ses amies meilleure amie, Misha, se mirent en quête des 4 autres filles qui les accompagnaient. Une fois chose faite elle tentèrent de retrouver le chemin jusqu’à la gare ce qui fût aisé car elles reconnurent quelques teufeurs y affluaient dans le but de retourner à la civilisation. Au bout d'une demi heure de marche, la petite dizaine de fêtards fût arrêter par un barrage de police. C'est là que les ennuis commencèrent.
Alors que les policiers effectuaient leurs contrôle d'identité et les arrestation en bonnes et dues forme pour diverses accusation sur la troupe de teufeurs, Jekaterina de nature belliqueuse et insoumise, les envoya balader lorsqu'on lui demanda sa carte d'identité. Elle continua avec un flot d'insultes et d’injures plus délicates les unes que les autres. En ayant assez, le policier en charge de sa bonne tenue lui répondit par un coup de matraque juste au dessous de l'oeil, ce qui eu dont de mettre le feu aux poudres.
Jeka lui sauta au visage en le bourrant de coups de poings et de coups de pied. Elle savait se battre et ne mis pas longtemps à prendre le dessus. Bientôt les autres flics et les teufeurs les rejoignirent dans leur baston infernale. Un coup de pistolet fût tiré, puis un autre. Le temps s'arrêta.

A sa droite, elle vit son amie Misha, les yeux exorbités et toussant des glaires de sang. Elle tomba dans un mouvement de perdition et se recroquevilla en position foetale. Son expression surprise exprimait toute sa douleur. Le sang tapait dans les tempes de la jeune Jeka qui précipita vers son amie. On la retint. On l'emmena loin. Très loin d'elle. Misha mourue cette mâtiné-là.

Quelques jours plus tard, son père paya pour faire sortir Jekaterina de son centre de détention provisoire. Elle pris une énième chasse. Elle s'en foutait. Elle venait de perdre une amie, une soeur, une amante. Elle ne répondit rien à son père et se contenta de rester cloîtrée dans sa chambre pendant sept jours et quatre heures. Lorsqu'elle en sortie, valise à la main, elle annonça à sa famille qu'elle partait. Elle ne savait pas où, ni comment, mais elle était déterminée.

A partir de ce moment, on ne su pas trop ce qu'il ce passa pour Jekaterina Siankov. Elle aurait changé de nom une ou deux fois, ce serait faite arrêtée puis relâchée, et aurait pas mal voyager... Jusqu'à ce qu'on retrouve sa trace exacte, dans le recensement dans une ville au Japon. Mayaku.

Elle vit maintenant depuis 10 ans dans cette ville. Elle a posé ses valises au quartier Est, c'est là qu'elle se sentait le plus à sa place.
Ohh ça n'a pas été facile au début de s'intégrer, surtout quand on est une femme dans un monde d'hommes, et elle s'en ai un peu prise plein la gueule.
Au début, on lui demandait sans cesse à combien elle vendait son cul, ou alors on lui crachait à la figure. Vous voyez à peu près comment elle leur répondait. La machine à taloche marchait bien à l'époque et les gnons dans la tronche ont afflué autour de la demoiselle rebelle.
Elle avait choisit l'Est pour la drogue qui y coulait à flots. Elle s'était mis en tête de s'imposer dans les sphères économique de la ville et du quartier par ce biais illicite. Sauf qu'ici la concurrence est rude lorsque l'on est dealeur, d'autant plus qu'en on est une femme. Et si en plus de ça on est une étrangère... Finalement elle s'y est faite et au bout de quelques mois, son quartier connaissait son nom. La Russe on l’appelait. Cette période dura bien 4 ou 5 ans.
Et puis un jour alors qu’elle était tranquille en train de revendre une dizaine de grammes à une pute camée dans une ruelle, elle entendit des coups de feu, des cris et une sensation de lutte qui rôdait dans l'air. En prenant garde à rester discrète, elle s'approcha de la rue principale pour observer. Elle vit les forces de l'ordre tirer sur les gens de l'Est qui tentaient de riposter à l'attaque. Ses voisins, ses clients, parfois des gens qu'elle appréciait luttaient tant bien que mal contre l'assaillant dit "légitime". Elle saisit son Beretta 9 mm et se lança dans la bataille.
Après quelques heures de lutte, les forces de l'ordre furent repoussés se jour-là, mais ce n'était pas la première fois qu'ils venaient et ils reviendraient certainement. Et elle savait que l'Est ne pourrait pas toujours gagner. Les armes dont disposait le quartier était trop peu nombreuse et de mauvaise qualité, ou mal entretenues. C'est là qu'elle eu l'idée d'en faire son commerce. Elle, elle s'y connaissait en armes, son père en possédait une bonne dizaine lorsqu'elle était enfant, et elle pouvait le regarder des heures durant, à frictionner et chouchouter ces armes qu'elles soient blanches ou à feu.
Elle entreprit donc sa reconversion. Elle faisait venir des armes par bateau, ou en les faisant fabriquer, et à l'aide d'un cercle de relations bien construit et efficace, elle ne mit pas longtemps avant de pouvoir ouvrir son Taihou Gun'Shop, son petit bébé. En 2/3 ans à peut près, son armurerie devint un repère incontournable pour chaque personne du quartier Est voulant assurer lui-même sa sécurité. Et lorsque l'ancien maire fût assassiné, et qu'un certain Tominari s'auto-proclama maire, elle n'y était pas complètement pour rien. Oh elle n'avait influencer personne, et avait encore moins tuer l'ancien maire. Mais l'arme du crime n'appartenait pas au maire lui même. Elle le savait, c'était elle qui les vendait.
Elle avait eu vent de l'enquête mais n'avait rien dit. Primo, elle n'était pas une balance, deuxio, elle s'engageait à ne rien révéler quant à la provenance et d'acquéreur d'une arme. Et tersio, elle pensait que si les Nordistes étaient occupés à chercher, il ne viendraient pas faire chier les Esteux..

Mais ça ne dura qu'un temps malheureusement et même si elle avait eu vent de quelques arrangement de ses confrères avec le nouveau maire, les tensions demeuraient inévitables.
Ce qui était étrange cependant c'est que quelques années plus tard, Tominari décéda. Il fallait croire qu'être maire à Mayaku était mauvais pour la santé. Celui qui lui succéda ensuite, elle ne savait pas grand chose de lui, seulement qu'il était en passe de devenir un grand avocat et qu'il se nommait Ijiwaru. Bref, elle ne s'y intéressait pas plus que ça. Pour l'instant du moins.

Voilà donc comment Jekaterina Maria Siankov, à force de persévérance, de coups bien portés, et de son sacré caractère, elle a su prouver qu'elle en portait une paire aussi imposante que celle des hommes importants du quartier. Et puis il faut dire qu'ici c'est elle qui gère les armes de la ville. En somme elle nourrit la violence de Mayaku, et elle adore ça.
Elle sait qu'un jour elle sera égale ou meilleure que le meilleur d'entre tous. Elle ne vit que pour ça. Dominer.


Animal


«Combien de gens mènent une vie de chien qui nous paraîtraient plus estimables s'ils devenaient enragés. »




Nom : Pussy & Attila
Race : Dogues Allemands
Sexe : Femelle et Mâle

Description : : Jekaterina a acheter Attila il y a 6 ans environ, il n'était encore qu'un chiot. Au bout de deux ans ce dernier s'ennuyait à mourir et dévorait tout ce qui lui passait sous les crocs, alors quand un monstre de cette taille (environ 1m07, oui oui il était bien nourrit) s'en prend à votre canapé, autant dire que vous finissez par regarder la télé sur le peu de mousse qui reste. Alors Jeka a finit par lui ramené une copine toute pareille que lui... qu'elle a affectueusement appelé Pussy. Aujourd'hui les deux énormes dogues noirs forment un trouple épanouit avec leur stricte mais tendre maîtresse.

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Lun 1 Sep - 22:30

VIENBENUE PARMI NOUS !

J'ai hâte de lire ta fiche, madame ! Mais genre vraiment hâte ! ^^

Ah, et du coup, j'me suis permis de te faire un cadeau, parce que l'image qu'y avait pour le predef me faisait juste de l'oeil, et tout, après, y a aucune obligation, mais comme ça tu sais qu'on est des jontils ici 8D
KDO:
 

Et en passant, parce qu'on aime chipoter -et parce que c'est pour l’esthétique- , ton avatar actuel n'est pas aux bonnes dimensions. Pense bien à l’héberger, et copier / coller l'URL dans la case "Lier l'Avatar à partir d'un autre site" !

Voili voilou ♥
Dreiden M. Ijiwaru
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 21/05/2011
Crédits : RiotEye
Profession(s) : Avocat en Droit Pénal, Mannequin pour Of Velvet, Dealer à Shooter

http://www.mayaku-town.com/t19-dreiden-morgan-morden-ijiwaru#20

guess what I am capable of
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.



Mar 2 Sep - 0:09

    Bonsoir et bienvenue parmi-nous Jekaterina !

    Tu as choisi un prédéfini très intéressant. J’ai hâte de pouvoir lire ta fiche ainsi que tes RPs. Cela tombe bien que Jezequiel se soit inscrit peu avant toi, vous pourrez en profiter pour amener de l’action à l’Est et faire évoluer vos personnages ensemble.

    Si tu as la moindre question à propos du forum, de ton personnage ou encore du Taihou Gun’shop, n’hésite pas à contacter l’un des membres du staff. Nous nous ferons un grand plaisir de t’épauler. :)

    À bientôt et bon courage pour le reste de ta fiche !


Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Mar 2 Sep - 15:15

Hihihiii merci beaucoup Ethan pour ce joli cadeau, il est super beau! Je vais m'empressée de le mettre! :3
A moi aussi elle me faisait de l'oeil cette image mais j'en cherche une autre désespérément dans le même style sans trouver... Je suis triste, moi qui voulais varier les plaisirs! sniff...


Merci beaucoup M. Dragôo! Oui j'espère que ma Jeka (et moi-même) apporterons quelque chose à l'Est et à Mayaku, et j'espère aussi avoir assez de cran pour l'incarner au mieux. :)

En tout cas merci pour l'accueil et pour le soutient c'est trôôôp gentil de votre part! :)
Dreiden M. Ijiwaru
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 21/05/2011
Crédits : RiotEye
Profession(s) : Avocat en Droit Pénal, Mannequin pour Of Velvet, Dealer à Shooter

http://www.mayaku-town.com/t19-dreiden-morgan-morden-ijiwaru#20

guess what I am capable of
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.



Sam 6 Sep - 16:08

    Jekaterina ♥

    Je viens de lire ta fiche de présentation avec attention. Tu incarnes le personnage terriblement bien. Tu m’as fait sourire et rire, c’était un véritable plaisir de te lire. On sent l’investissement que tu mets au travers de ton personnage et en RP, je suis persuadée qu’il promet. Il va y avoir une putain de claque féminine à l’Est grâce à toi !

    Si la fiche est correcte dans son ensemble, une partie vers la fin de ton histoire m’intrigue. Je te cite :
    Jekaterina a écrit:
    « Et lorsque l'ancien maire fût assassiné, elle n'y était pas pour rien. Oh elle n'avait influencer personne, et avait encore moins tuer le maire. Mais l'arme du crime n'appartenait pas au maire lui même. Elle le savait, c'était elle qui les vendait. »

    Lorsque tu dis « l’ancien maire ». J’ai deux cas de figure qui s’impose à moi et dont j’aimerais que tu me donnes ta confirmation.

    Le premier ; Si tu parles de l’ancien maire en parlant de Ren Tominari assassiné par Dragôo, je ne peux pas valider que Dragôo se soit fourni au Taihou Gun’shop. Il ne donne aucune confiance à l’Est et se fournissait très certainement par les soins de Jürgen Von Karlëton (le maître de La Secte à laquelle il appartenait à l’époque). Sinon il se fournit par l’intermédiaire d’un homme proche de lui.

    Le deuxième ; Si tu parles de l’ancien maire en parlant de celui que Ren Tominari a tué avant d’arriver au pouvoir par un coup d'État (même schéma que Dray en 2012, si tu veux), ça correspondrait parfaitement au contexte. Les Esteux étaient bien les seuls à savoir les mauvaises intentions de Ren Tominari et ce rapprochement vicieux avec ce quartier.

    Je crois que c’est mon popa (Nagisa) qui viendra te valider ; je vous laisse entre esteux.


    D’autre part, je viens de fraîchement créer mon second compte. Dawn O’Mura. Je t’invite à jeter un œil à sa fiche de présentation. Il me plaisait également de faire une fille caractérielle, mais contrairement à Jekaterina, elle est quelque peu renfermée, assombrit. Elle est fabricante d’armes à feu à l’Est et le trio Jekaterina / Jezequiel / Dawn me semble une bonne idée à réaliser. Nous pouvons en parler par MP si tu en as envie, après on a le temps pour ça.

    Je te laisse en paix avec mon pavé, mais me frappe pas, je suis mignon ♥


Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Sam 6 Sep - 20:51

Hello hello Jeka :D
Comme je te l'ai déjà dit par MP, bienvenue parmi nous, c'est un plaisir de voir ce prédéfini incarné ! J'ai beaucoup aimé la manière dont tu as écrit le physique et le caractère, c'est vraiment sympa ♥ De même pour l'histoire qui correspond, je trouve, très bien au personnage :D

Tout est nickel, du coup, tu es officiellement validée o/
Je crois avoir vu quelques petites fautes mais rien qui m'a particulièrement choquée.
Juste une petite répétition dans l'histoire :
Citation :
Sauf qu'ici la concurrence est rude lorsque l'on est dealeur, d'autant plus qu'en on est une femme. Et si en plus de ça on est une femme..
Mais à part ça tout va bien :3
Bienvenue à Mayaku demoiselle ! Tu as fait le bon choix avec l'Est !

Quartier Est

Dans les tréfonds, Jekaterina Siankov, tu viens de faire ton ascension. On raconte que tu as intégré le quartier est pour ses valeurs. Il ne te reste plus qu'à te faire un nom, te faire une place dans nos ruelles, construire tes relations, te rendre joignable, puis aller à la rencontre des habitants de la ville.


Personnage Non Joueur ▬ Plus d'information concernant le PNJ.




Amuse-toi bieeen :D
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Sam 6 Sep - 22:03

Eh coucou Nagisa!! :D
Ayé j'ai corrigé la faute et je pense que tout est juste ou à peu près.
Merciii pour le compliment et encore plus merci beucoup pour la validation! ♥
Besos de todo mi corazon! :3 (oui je sais ça ne veut RIEN dire, tant pis x))
Contenu sponsorisé

guess what I am capable of





Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Personnage :: Personnages validés :: Quartier Est-