Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Dreiden Morgan "Morden" Ijiwaru

Dreiden M. Ijiwaru
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 21/05/2011
Crédits : RiotEye
Profession(s) : Avocat en Droit Pénal, Mannequin pour Of Velvet, Dealer à Shooter

http://www.mayaku-town.com/t19-dreiden-morgan-morden-ijiwaru#20

guess what I am capable of
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.



Mer 15 Juin - 23:17

Dreiden Morgan Ijiwaru
"Morden"



Identité






Nom complet : Né sous une fausse identité, on l’a longtemps appelé Dreiden Andrew Ijiwaru.
Né du couple Elizabeth Von Helleslied et Jayden Nicholson – alias Nagisa, son nom complet est Dreiden Morgan Nicholson. Morgan étant choisi par Jayden, lui-même.
Par choix personnel, son nom complet demeure Dreiden Morgan Ijiwaru, surnommé Morden par une minorité.
Date & lieu de naissance : 05.06.1991 ; Londres, Royaume-Unis.
Âge : 23 ans.
Signe astrologique : Gémeaux.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Origine(s) : Anglaises, allemandes & japonaises.
Langue(s) parlée(s) : Anglais, allemand & quelques difficultés en japonais.

Crédit avatar : OC de moi, commande demandée à Ryot Eye




Classe & situation sociale : Noblesse ; Célibataire, mais viscéralement obstiné & fasciné par Seiji Yu.
Profession : Avocat spécialisé en droit Pénal.
Casier judiciaire : Endoctrinement dans une secte criminelle internationale, responsable d’une tentative de meurtre à l’encontre de l’empereur du Japon, responsable des meurtres suivants : Ren Tominari (maire de Mayaku, … – 2012), Père de Yumi Asuka (responsable en chef de la radio de Mayaku), Andrew Ijiwaru (faux père de Dreiden) ; Ces mentions ont été toutes blanchies auprès du département de la Police Métropolitaine en Août 2014 contre le démantèlement de La Secte.
Ancienneté : Une dizaine d'années. Assez pour avoir vu et compris que Mayaku est tombée dans les abîmes.



Quartier


Le quartier où vous désirez habiter à Mayaku :
Nord

Habitation :
Nord : Manoir retiré du quartier, proche de la forêt.

Physique



Dreiden est un jeune homme aux attraits charismatiques. Il fait une taille d'un mètre quatre-vingt-sept et a un poids qui n’excède pas les soixante-dix kg. Sa silhouette maigre n’en retire pas moins une carrure musclée. Sa chevelure est châtaine-blonde à la racine et tire vers du platine à ses racines, voire blanc par hérédité prise de son père. Il a un visage fin, ovale et des lèvres fines percées d’un piercing labret vertical, un bouc de petite taille. Ses pommettes, son nez, sont ensemble parsemés de taches de rousseur. Il possède un regard d’un bleu-gris givré où des nuances de jaune peuvent parfois se faire entrevoir. Du maquillage cuivre et du crayon noir contournent ses yeux. Il a un plug blanc de 8 millimètres de diamètre à chaque oreille. Son squelette est visible à sa grande échine où deux ouïes sont tatouées. Il a deux piercings aux creux de chacune de ses hanches et un labret verticale au membre viril. Ses doigts vernis d’un gris anthracite sont fins et longilignes. Conformément à sa classe sociale, il se vête toujours de costumes en lesquels, costards, cravates, chemises, pantalons, chaussures, qu’il porte ont été réalisés sur mesure.

Caractère



Endoctriner par une éducation très stricte délivrée par la secte à laquelle il a appartenu, Dreiden a une personnalité forte. Une conséquence qui l’a amené à être principalement froid et dur. Cette intransigeance envers lui-même se répercute également avec les autres, malgré lui. L’isolement sensoriel qu’il a vécu depuis l’enfance, l’a amené à l’orgueil, le narcissisme et l’individualisme. Charismatique, il inspire du respect et de l’attention. Il est au naturel calme et raisonné. Son histoire a fait de lui un homme courageux, droit et qui se voue à devenir très intègre. Avocat est une vocation, car il est profondément déterminé, voire qualifié par certains d’utopiste. Il souhaite par-dessus tout exterminer la vermine de Mayaku et venir en aide aux habitants en luttant contre la corruption et les inégalités. Si ses intentions sont bonnes, ses émotions peuvent influer sur ses décisions ; Conséquences dues aux séquelles de son passé douloureux et à sa situation amoureuse inenvisageable, à laquelle il se laisse naïvement entraîner.

Histoire



Elizabeth Von Helleslied a rencontré Jayden Nicholson au coeur du quartier Est. Leur relation reste trouble, seuls eux savent si cette nuit au détour d’une ruelle donne raison à un amour sincère ou à un pur viol. L’allemande quitta Mayaku pour Londres en octobre mille neuf cent quatre-vingt-onze. Là-bas elle connaîtra Andrew Malfoy en qui son amour pour cet anglais s’était naïvement porté et ils firent l’amour. Jürgen anticipa la descendance, posa ses conditions à Andrew – Son intronisation se fera à Mayaku, à son dixième anniversaire. Tu connais les règles, me trahir et tu meurs. Elle, toi et ton fils. – qui n’eut pas d’autres choix que celui de l’acceptation. Elizabeth et Andrew eurent un enfant le cinq juin, celui de Nagisa. Andrew par un deal avec Hiroshi Sakakibara – connu à Mayaku sous le nom du Black Jack, s’offrit le silence de la naissance d’un fils qu’il savait non sien à l’ombre de tous, même d’Elizabeth.

De la première marche des escaliers, je ne sais me résoudre à retourner en mes appartements. La détresse de mère et les dures réprimandes de père me devenaient insupportables. Les jours nous rapprochaient de mon dixième anniversaire, les nuits, de leurs revendications dont j’étais coupable et dont on me tenait à l’écart. "Eux, ce sont tes parents. Les êtres les plus chers pour toi. Et même, si tu n'étais pas en âge de comprendre leur désaccord à ton sujet, tu les écoutais parler. Tu cherchais à comprendre de quoi il parlait jusqu'au jour où tu as vu et vécu ce qu'ils ont vécu, eux aussi. Tu y as été corrompu et mère n'avait pas le choix. La dure menace planait au-dessus de leur tête : devenir l’un des leurs ou mourir. Rappelle-toi, ils l'ont fait pour toi, pour l'honneur de la famille. Malgré le désaccord de mère. Malgré toute l’injustice qu’il y avait à noircir ton humanité." Et je m’en rapproche. Elle ajoutait, que jamais je ne deviendrais marginal, exécrable et détruit comme ce qu'ils étaient devenus, eux. "Tu n'aimes pas parler de ça. Pourtant, tu n'arrives pas à t'en empêcher. Il y a toujours cette détresse en toi qui te pousse à ressasser ces atroces moments de ta vie. Une enfance dont tu n'as jamais vu la beauté et dont tu n'as jamais compris le sens."

Dreiden s’est voué à Jürgen Von Karlëton à l’instant même où la pointe froide de sa dague s'est mise à pénétrer sa chair ; le pouvoir infini, à travers le sang rouge, jusqu'à une parfaite dévotion – Von unendliches Macht, durch rotes Blut, nach perfekte Hingebung. On lui offrit un accord avec la mort pour son dixième anniversaire, on lui apprit qu’aucun enfant n’avait eu un aussi beau présent, qu’en finalité rien n’était plus beau que la noirceur. Celle qu’il ne saura jamais effacer, ces belles roses, ces crânes, cette ronce épineuse, ces symboles que l’entité – d’une secte inscrite à l’international – Jürgen Von Karlëton, gravait à la lame froide et couvraient à l’encre de chine. Reculés vers la luxuriante forêt du Nord, là, même, où tout a commencé, s’y dessine des images effroyables qu’on ne saurait effacer, des hurlements d’enfant qu’on ne saurait taire, l’acceptation de l’horreur à laquelle on l’assigne à se vouer, pourtant si jeune.

À ta quatorzième année il t’a demandé d’atteindre l’empereur du Japon. Il avait atteint ton esprit, isolé tes sens. Réduit au menticide. Tu étais coupable de meurtre, préméditation et de circonstances atténuantes, l’avocat de la famille impériale remporta le procès et on te cloaqua au sein d’une cellule plongée dans le noir sur un ilot isolé des côtes nipponnes.

Le noir. Le noir. Le noir. Et ce silence. Le noir. Le noir encore, le noir à croire que la planète s’était arrêtée de tourner, que le vivant n’existait plus. Fermer les yeux, puis les ouvrir à nouveau. Un aveugle y arrivait, alors j’en étais capable. Ce que mes mains touchaient étaient froids. Les premiers mois, ça continuait d’être ce froid, pour ne plus me permettre de déterminer ce qu’était une température. Était-ce un rêve ?
On pourrait s’effrayer de connaître l’intérêt que je portais à ces murs. Il fallait comprendre qu’ils étaient les seuls à me rappeler la réalité d’une édification humaine. Malgré tout, c’est à travers ce malheur que je m’étais enchanté à faire la connaissance du néant. Celui qui rend risible, insignifiant, ineffable. Il n’y avait plus qu’avec lui que je pouvais tisser un lien, une relation. Une rencontre fortuite avec moi-même et ma décadence. Je rejetais tout signe externe s’adressant à moi ; Crachats de mon propre sang face à la lumière de l’assiette qu’on me glissait négligemment, hurlements pour me sentir à nouveau et faire remonter une voix muante terrée aux entrailles.

Inconsciemment, tout mon esprit s’était retrouvé à ne penser qu’à moi-même. Dans ce nuage noir, je m’attachais à mon corps. Le découvrais de doigts, à leurs débuts timides, pour parvenir à me détacher de ce sentiment de gêne. Entre inspirations et soupirs saccadés, je frissonnais de me voir respirer. Je prétendais sentir à nouveau le froid de la cellule, lorsque ma nudité caressait ou se plaquait volontairement aux murs. Ma voix chaude prise d’orgasme raisonnait à mes oreilles, m’excitait. J’approchais de l’état sauvage là où mes yeux eurent la chance de ne pas me constater très affaibli et dans un état de sous-nutrition avancé. Au fil de mes années de cloître, je m’étais renfermé dans l’hibernation. Ma seule chance de me préserver de la mort. Jürgen me retrouva, m’endoctrina au dessein qu’il a préalablement calculé, Evince Ren Tominari.

Dreiden Morgan Ijiwaru est devenu le maire de Mayaku en deux miles douze, conséquence qui fait suite à une épouvantable guerre-civile. Reika Oroshi était belle, mais la préférée de Kohria Akuni. La sauver de proxénétisme et t’opposer à son procès eurent été tes premières réelles honnêtes intentions. Elle s’est suicidée par amour, pensant que la balle d’Akuni t’avait tué. Aujourd’hui encore, tu penses à elle et l’aimes. La construction du quartier Nord-Est à des fins de venir en aide aux mayakoïtes est sa plus importante réforme tant elle a fait parler d’elle. Il est même amené à collaborer avec les têtes du quartier le plus malfamé de Mayaku en proposant un accord qui ne tiendra guère. Seiji Yu a vendu la mèche à Kohira Akuni lorsque tu as tenté d’aider Reika à s’échapper de la boîte de nuit du quartier Est. Tu éprouves une haine profonde envers cet homme. Pourtant, le terrain d’échec que représente le quartier Nord et le quartier Est, sur lequel tu penses l’atteindre, ne fait que t’influencer vers tout ce qui t’échappe et tu finis par abdiquer, être fasciné, l’apprécier.

Dreiden devient dans l’ombre Morden, le bras droit du principal réseau de drogue de Mayaku tenu par Seiji Yu. La confiance entre eux est fine, mais l’engagement de Dreiden est fort. Il gère Shooter à l’internationale et est chargé de tout lien en rapport avec le domaine de la justice, tels que les blanchissements des capitaux ainsi que la non-peine de mort de Seiji Yu. Il lui arrive de regretter cette promesse et sa relation avec le japonais reste à ses yeux sinistre, oppressante et indéfinissable.

La Secte à ce jour a été démantelée grâce au département de la police métropolitaine de Tokyo, Jürgen est défunt. Dreiden s’est livré aux forces de l’ordre dans cette tâche contre le blanchiment de son casier judiciaire pour l’endoctrinement dont il a été victime. Désormais, il est décidé à laisser sa place de Maire afin de retrouver sa vocation pour le métier d’avocat. Habitant au japon depuis ses dix ans, âgé de plus de vingt ans et son casier redevenu vierge, Dreiden Morgan Ijiwaru a demandé à obtenir la nationalité japonaise. Elle lui permet de devenir un avocat de plein droit. C’est après avoir passé le barreau japonais qu’il a tout juste été muté au tribunal du quartier Nord. Déterminé à appliquer la loi en tant qu’avocat spécialisé en droit pénal, il est un homme de la justice déterminé à rendre à Mayaku sa superbe dans l’intérêt le plus digne, malgré son individualisme, malgré l’influence de l’Est en sa vie personnelle.

Animal






Nom : Morphìn
Race : Sacré de birmanie
Sexe : Masculin

Description :
Ce chat de luxe appartenant à la race des Sacrés de Birmanies à pour maître Dreiden. C'est Seiji Yu qui lui a offert ce chat et a suggéré de le prénommé Morphìn. Au fil des jours, Dreiden et Morphìn sont devenus tout deux inséparable. Toujours à ses petits soins, le chat vie sa vie très proche de son maître. Il arrive que Dreiden le prenne sur son épaule à la manière des punks, certainement influencé par Seiji.
Deìth est un beau chat de race pure. Il a un poil étonnement doux et un impressionnant pelage qui lui donne un joli collier. Un masque gris taupe lui orne le visage et devient presque marron au niveau du museau. Une pupille noire fend chacun de ses yeux en son centre. Ses yeux qui sont semblables à ceux de son maître par leurs couleurs bleus. Son pelage est d'un blanc cassé et seuls le bout de ses pattes comme sa queue reprenne les tons de son masque. Ses coussinets sont de couleurs roses pâles pareil à l'intérieur de ses grises oreilles poilues.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Personnage :: Personnages validés :: Quartier Nord-