Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Naoki Ueda - King

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Lun 25 Mai - 17:49


Naoki Ueda


i d e n t i t é


Nom complet : Naoki Ueda
Date & lieu de naissance : 14.04.1987 ; Tokyo
Âge : 28 ans
Signe astrologique : Bélier ; Lièvre
Orientation sexuelle : Hétéro
Origine(s) : Anglaises, japonaises
Langue(s) parlée(s) : Japonais, anglais


Classe & situation sociale : Basse ; Célibataire
Profession : Tatoueur au quartier Est
Casier judiciaire : Prison avec sursis pour complicité dans un trafic de drogue, mises en garde à vue pour coups, blessures et insultes à agents, et ivresse sur la voie publique.
Ancienneté : Depuis sa naissance partiellement, et définitivement depuis 12 ans.

q u a r t i e r


Le quartier où vous désirez habiter à Mayaku :
Quartier Ouest

Quelle valeur portez-vous à ... ?
...Votre quartier : Je crois que c’est le lieu idéal. Pas trop de contrainte ou de mauvaise réputation. On y vit, c’est tout. Et on a juste à tendre l’oreille pour chopper quelque chose d’intéressant à savoir.
...Le maire : Ethan, c’est ça ? Je le connais de réputation. J’ai pas vraiment d’avis sur la question, j’attends de constater les résultats. Et je les attends de pied ferme.
...Mayaku : J’ai juste envie de faire mon boulot en paix. Pour l’instant on peut pas dire que ce soit le cas … Apparemment des changements sont à venir. Tant qu’un équilibre revient et qu’il m’est favorable ça m’ira.

Vos relations avec les autres habitants ?
Quartier Nord : J’en côtoie pas beaucoup. Je crois même que, à part pour faire un peu de tourisme une fois ou deux et pour régler de la paperasse à la mairie, j’y met pas les pieds. C’est un autre monde et j’ai rien à faire là-bas. Je vaux mieux qu’eux de toute façon.
Quartier Nord-Est : J’en ai vu que des images à la télé, et j’espère que ça va rester comme ça. J’ai pas envie d’me retrouver là-bas.
Quartier Est : J’y bosse, du coup j’y passe le plus clair de mon temps. C’est pas un quartier si mauvais que ça, faut juste éviter de trop se faire remarquer. Les gens sont cools, les fêtes aussi, faut juste faire attention à son cul la nuit.
Quartier Ouest : J’aime bien l’ambiance dynamique de l’Ouest. Y’a toujours quelque chose à y faire et à y entendre. C’est sympa, mais bruyant.
Quartier Sud : C’est pas vraiment un lieu pour moi … Je préfère quand il y a un minimum de choses qui se passent. Au Sud, c’est limite glauque ; trop de calme, ça cache quelque chose.

p h y s i q u e

« You are not a beautiful and unique snowflake.
You are the same decaying organic matter as everything else. »

Naoki n’a pas vraiment un physique conventionnel. Pas vraiment du genre à marquer les esprits à vie, mais au moins à faire retourner les petites vieilles patriotes de l’Ouest. « Encore un sorti de son quartier », vous vous direz sur le coup en le voyant. C’est vrai que sa coiffure asymétrique, son corps marqué et son style vestimentaire hasardeux sont des détails typiques du quartier opposé à celui qui l’héberge.  A l’Ouest, on s’attend à croiser des jeunes qui font la fête dans des lieux branchés, des jeunes hommes d’affaires qui brunch en costard le dimanche ou des auto-entrepreneurs hipsters. Et bien Naoki, c’est pas ça. Il est la touche d’absurdité esthétique de son quartier. Le marginal parmi les pseudo-originaux
Si quelque chose devait vous marquer en le croisant, c’est premièrement qu’il est beau. Oui, il est beau. En tout cas, c’est surement pas lui qui vous dira le contraire. Il joue beaucoup de ses traits métis pour attiser son succès. Son demi-sang anglais lui a également apporté la taille des 190 centimètres, ce dont il est plutôt fier. A côté de ça, il est aussi très mince, voire maigre. Son addiction à la cigarette et l’herbe n’aide pas vraiment, d’autant plus qu’il n’est pas un très gros mangeur. Cependant, le sport, il aime bien ça. D’un côté, dans son idée, ses tatouages ressortent mieux sur des bras et un torse un minimum musclés. Parce qu’en effet, seconde chose remarquable chez Naoki, c’est son corps énormément tatoué. Il en a un peu de partout, sur le torse, les bras, quelques-uns sur les jambes et le dos. Tous les détailler seraient bien trop long, retenez seulement le fait qu’ils tournent globalement autour de motifs crâniens, d’illustrations d’instruments typiques de la musique métal et d’inscriptions et citations en anglais plutôt agressives. Il les a faits lui-même pour la plupart, sauf pour les endroits inaccessibles, évidemment. Mais celui dont il est le plus fier, c’est celui sur ses phalanges droites. On peut en effet y lire « King ». Naoki aime aussi énormément ses cheveux. Ou plutôt, sa mèche de cheveux, car la moitié gauche de son crâne est en effet rasée, ce qui ajoute particulièrement cette touche « Est » à son style général. Bruns et plutôt longs, ils lui arrivent environ aux épaules. Naoki leur apporte un soin particulier – comme à l’ensemble de son corps, d’ailleurs. Tout doit être parfait, jusqu’au choix des piercings qui ornent ses oreilles. Niveau vestimentaire, il n’est pas difficile. Il faut dire qu’avec sa silhouette, la plupart des vêtements lui vont. Chez lui, il reste globalement en jogging et chaussette, mais pour sortir, c’est souvent un pantalon noir ou militaire, des boots en cuir ainsi qu’un tee shirt avec ou sans manche, à l’effigie d’un groupe de rock ou affublé d’un motif qu’il juge marrant. Ajoutez à ça une veste sans manches en jean ou un perfecto usé selon la saison, quelques manchettes en cuir, bagues et colliers trouvés dans on ne sait quelle boutique louche, et vous obtiendrez à peu près la silhouette quotidienne de Naoki. Quel que soit le sentiment de la personne qui l’observe à son égard, tant qu’il est regardé, ça lui convient. Le simple regard des autres fait sa satisfaction.

c a r a c t è r e

« I am, indeed, a king, because I know how to rule myself. »

Bien que, comme vous avez pu le constater, son style global est largement emprunté au quartier Est, son caractère ne colle pas pour autant à celui-ci. Il s’est simplement adapté pour pouvoir y travailler en paix, et s’y balader sans soucis quand ça lu chante, mais ça s’arrête là. Après tout, ce n’est pas pour rien qu’il habite à l’Ouest.
Premièrement, Naoki est globalement solitaire et très, très indépendant. Bien qu’il soit quelqu’un de plutôt sociable, de drôle et qui aime être entouré –enfin, regardé, mais l’un implique l’autre-, il part du principe qu’il n’a besoin de personne pour se sentir bien. Extrêmement narcissique, s’il a besoin de la reconnaissance d’une seule personne sur terre, c’est bien de la sienne. Et pour cette raison, bien souvent il parle tout seul, ou se cite à la troisième personne. Ce qu’il considère comme étant sa perfection devient presque un être à part entière tant il en est fier. Ainsi, vous comprenez la signification de son tatouage préféré. King. C’est comme ça qu’il aime s’appeler, et se faire appeler par ceux qu’il considère comme inférieur à lui. Ce n’est pas tant qu’il dénigre les autres, c’est simplement qu’il aime exagérer les différences qu’il possède avec eux. S’il n’est pas familier avec quelqu’un, il se gardera de faire un quelconque commentaire sur cette personne – du moins, tant que celle-ci est présente. Enfin, ça c’est si vous êtes un minimum méritant, ou bien un de ses clients. Lorsqu’il sait qu’il a du pouvoir sur quelqu’un, il n’hésite pas à en jouer et ainsi appuyer la grandeur qu’il s’accorde. On en vient donc à un autre trait de sa personnalité. Naoki est manipulateur. Pas avec n’importe qui, évidemment, mais s’il y a bien quelque chose qu’il adore, c’est de se savoir avoir du pouvoir. Le pouvoir par la force, c’est pas vraiment son truc, bien qu’il n’hésite pas à en avoir recours si besoin. Il préfère utiliser des moyens bien plus subtils. C’est là tout l’intérêt qu’il porte à son quartier. En effet, il arrive toujours à dégotter l’info dont il a besoin, le truc qui fera pencher la balance de la chance de son côté. Son boulot de tatoueur l’aide aussi pas mal de ce côté-là. Lorsqu’on est amené à travailler en présence d’un parfait inconnu pendant plusieurs heures d’affilée, les langues se délient rapidement … Et son air de commerçant sympathique les y invitent.
Il ne souhaite pas prendre le pouvoir sur la ville. Devenir maire n’est pas dans ses projets. Il a assez à s’occuper avec lui-même. Ce qu’il veut, c’est simplement avoir dans sa poche les gens qui peuvent lui être utile. Se mesurer à des gens importants, ça lui permet  de conserver l’admiration qu’il voue à lui-même. Comme si cet esprit de compétition devait l’amener à quelque chose. A quoi ? Peut-être à ne pas s’ennuyer, tout simplement.

hi s t o i r e

« This is your life and it's ending one minute at a time. »

This is your life

Les parents de Naoki se sont séparés lorsqu’il était encore très jeune. Il a toujours connu les déménagements, les chambres pas vraiment à lui, les voyages en train seul. C’est surement ça qui l’a rendu indépendant si jeune.
Sa mère est anglo-japonaise, avocate renommée de Tokyo, et mannequin dans sa jeunesse. Une femme très bien, intelligente et tout ce qui suit. Et très belle, aussi. Elle n’a pas tardé à se trouver un autre homme après son divorce, et ainsi ont poussé deux têtes blondes de plus dans la famille de substitution de Naoki. Deux petites sœurs, qu’il n’a jamais vraiment considérées comme tel, mais qu’il adorait gentiment martyriser.
De l’autre côté, il y avait son père, qui a déménagé au quartier Sud de Mayaku après le divorce. Un genre de rebelle éternellement adolescent qui passait sa vie dehors à jouer de la musique dans des bars ou à peindre des fresques sur les murs du quartier Est. Ne pensez pas que par conséquent il ne s’occupait pas bien de Naoki, au contraire. En fait ils se considéraient un peu comme des potes. Monsieur Ueda gagnait sa vie comme il pouvait, et vivait dans un petit appartement dans un quartier modeste du Sud. C’était pas le rêve mais ça lui convenait. Et Naoki aimait bien ça, il appréciait ces petits moments quand bien même il venait assez peu, sa garde ayant été en majeure partie acquise par sa mère. Quand il fut un peu plus grand, il passa plus de temps à Mayaku, suivant son père dans ses excursions. Et puis avec ça, il eut un certain goût pour l’art. Il n’est pas franchement sensible à un Picasso, et encore moins à Malevitch, mais dès qu’on lui mettait un crayon ou une bombe de peinture dans les mains, il se débrouillait pas mal du tout. Il a donc choisi la facilité en axant ses études dans ce domaine. Celles-ci n’ont pas duré très longtemps, Naoki préférant largement acquérir ses connaissances tout seul.
Il a passé une grande partie de son adolescence à trainer en bande au quartier Est. Il aimait l’esprit libre et fort de ce quartier. Sa volonté de se dominer elle-même, de montrer sa supériorité pour ainsi imposer le respect. C’est ce qui l’a inspiré dans sa vie, sans pour ainsi avoir envie de l’intégrer. Il préférait la sécurité et vivre dans un lieu qui lui garantissait une place hors de la misère. Lorsque son père finit par se trouver une femme aussi inconventionnelle que lui, il décida de partir pour l’étranger. Naoki était assez grand, il avait les moyens de vivre à l’Ouest, alors, c’est ce qu’il a fait.
Il n’a jamais vraiment eu de relation fusionnelle avec sa famille, l’éloignement n’était donc pas un problème. Sa solitude lui convient, et  puis de toute façon, dans ce quartier, on est toujours plus ou moins entouré. Le métier qu’il choisit lui permettait aussi de parler facilement avec des gens venus de tous les horizons. Tatoueur. C’est la solution parfaite pour lui permettre de faire payer ses compétences tout obtenant des informations, des connaissances facilement, et ainsi faire parler de lui. C’est vrai, Naoki aime bien qu’on parle de lui. Être le centre de l’attention, c’est ce qui lui plait. Maintenant, il est un peu connu dans la ville. Il se montre à des festivals à l’Est, aux soirées des clients avec lesquels il a sympathisé, aux fêtes fréquentes du quartier Ouest. C’est là qu’il aime attirer les filles, qu’il collectionnerait presque. Bien qu’il ait déjà fait quelques nuits au poste, il n’est pas le genre de gars à poser beaucoup de problèmes. Il fait sa vie d’acteur de la ville, s’y intéressant juste assez pour se tenir au courant de ce qu’il s’y passe. Car malgré son attitude indépendante et un poil égoïste, il s’intéresse beaucoup à ce qu’il se trouve autour de lui. Il regarde, scrute, écoute. Surtout, il écoute. A Mayaku, rien de ce qui est dit n’est anodin.

a n i m a l

« Meow ? »


Nom : Queen
Race : Chat
Sexe : Femelle
Description : Queen a été retrouvée par Naoki dans une poubelle au quartier Est alors qu’elle n’était qu’un chaton. Elle a hérité de ce nom comme écho au surnom de son maître, mais aussi à cause du fait que les longs poils qu’elle repend partout donnent l’impression qu’elle étend un empire. Son esthétique se rapproche de celui d’un persan, mais en vérité, il s’agit d’un chat de gouttière issus de quelques croisements dont l’Est à le secret …


h o r s  j e u



Prénom/Pseudo : Rei’
Âge :  20
Sexe : Fille !
Note de présence : 6/7 jours
Avatar : Je saurais pas dire :’)
Comment avez-vous connu le forum ? Je suis admin !
Autre chose ? DC de Nagisa :D
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Archives :: Retrospective-