Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Mina Turnip [Terminée]

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Jeu 26 Nov - 21:10

Mina Turnip



Identité






Nom complet : Whilelmina Turnip
Date & lieu de naissance : 11.10.1987 ; Mayaku
Âge : 28 ans
Signe astrologique : Balance
Orientation sexuelle : Hétéro
Origine(s) :  Née d'un gaijin naturalisé Japonais, elle est considérée Japonaise
Langue(s) parlée(s) : Anglais, Japonais

Crédit avatar : Sheryl Nome - Macross Frontier




Classe & situation sociale : Haute Bourgeoisie ; Célibataire
Profession : Journaliste au DNP
Casier judiciaire : Vide
Ancienneté : 28 ans



Quartier


Le quartier où vous désirez habiter à Mayaku :
Nord

Habitation :
Nord : Appartement

Physique



Le claquement des talons réguliers sur le carrelage annonce une démarche assurée et rapide. Perchée sur des chaussures de luxe, de longues jambes laiteuses tiennent la silhouette d'une femme clairement caucasienne. Sous une jupe droite de haute couture, les hanches maigres d'une femme obsédée par son apparence alimentent une mécanique corporelle quasi-militaire. Aucun fil ne dépasse de ses vêtements crème, aucun pli ne marque son blazer au décolleté plongeant. Elle avance, écrasant le sol avec la détermination et la force de quelqu'un maîtrisant sa vie d'une main d'acier.

Dans son dos, la cascade de cheveux blonds est tenue par une pince discrète, qui dégage un cou de cygne. Si elle est maquillée, on ne le voit pas, ses yeux clairs, bleus, cachés par d'énormes lunettes de soleil. Ses doigts manucurés tiennent un stylo en argent, qui cliquète contre deux bagues et un bracelet à breloques parisien. Elle laisse derrière elle une odeur fleurie, un parfum luxueux dont elle a généreusement aspergé son foulard et la base de son décoleté.

Lorsqu'elle s'arrête, c'est pour saluer les autres d'une poigne de fer. Elle s'incline, mais tient à envahir l'espace personnel des autres. Ses mains blanches remontent ensuite ses lunettes de soleil dans sa frange, dégageant un instant son front pâle. Ses yeux, lourdement maquillés, répondent à des boucles d'oreille pendantes, un fin sourire de circonstance, et un nez aquilin. Franc, long, il lui donne le profil d'Europe de l'Est, vestige génétique de plusieurs générations de Turnip. Elle s'assoit en serrant les jambes, claque son carnet de notes sur ses genoux, prend notes sans regarder ce qu'elle écrit. Lorsqu'elle prend une photo d'illustration, elle ne demande pas la permission, se contentant d'un aimable sourire.

Sa voix est franche, son ton sans détour. Cachée derrière un masque professionnel et minaudant, Mina se permet de fumer lorsque la situation le permet. Une révélation, un ennui mortel, un homme riche et charmant, la voilà qui dégaine ces cigarettes brunes dont elle couvre l'odeur avec une nouvelle brume parfumée. Réglée comme un métronome, ne dépassant pas du moule de beauté respectable qu'on lui a inculqués, la voilà qui s'en va, torturer d'autres sources.

Fermez la bouche, elle est déjà loin.


Caractère



Le contrôle des autre est un pouvoir instable qui peut exploser à n'importe quel moment à la figure de celui qui tente sa chance. C'est sur cette base que Mina exerce son métier et chaque élément de sa propre vie. Responsable, charismatique et raisonnée, Mina est habituée à garder le contrôle sur elle-même en toutes circonstances. Elle réfrène ses envies, préférant les aliments pauvres en graisse et en sucres à ceux, bien plus goûteux, vers lesquels son appétit la guide. Elle veille à ce que la morale soit sauve, n'hésitant pas à replacer une bretelle de soutien-gorge ne lui appartenant pas, à fermer un bouton de chemise, ou lisser un pli de jupe avec un sourire compatissant.

Oui, Mina est le capitaine que toute équipe en crise peut espérer avoir. D'un calme olympien, foulant du talon le stress et les autres tracas quotidiens, elle prend avec un grand détachement ce qui lui arrive ou arrive à son entourage. C'est selon elle la clef du succès : être honnête avec soi-même, mettre son affect de côté dans son milieu professionnel, et respecter les autres. Elle a un sens éthique inébranlable, considérant que tout ce qui est fait à la barbe des citoyens est par définition révélable à ces mêmes citoyens. Le secret n'est pas quelque chose qu'elle considère comme acquis. Avoir des secrets se mérite, gagner sa confiance se gagne chèrement.

Dubitative face à tout ce qu'on lui présente, elle fait partie de ces personnes agaçantes dont la question préférée est "pourquoi ?" Les cancans, elle les apprécie autour d'une tasse de thé, silencieuse et observatrice. Elle en dit le moins possible sur elle-même, trouvant les autres infiniment plus intéressants. Son point faible ? Les hommes mûrs. Divorcés, déjà parents et grisonnants, elle préfère les cueillir à l'aube de leur quarantaine, se sentant plus rassurée qu'avec de jeunes chiens fous. Mondaine, Mina adore se montrer en société. Se parer de ses plus beaux atours, glisser une oreille indiscrète entre un notable et un autre bourgeois apprend bien plus que n'importe quelle enquête sur le terrain.

Journaliste au DNP, elle est connue pour trois de ses articles à scandale et s'en délecte particulièrement. Elle aime grater le masque des autres, creuser sous la couche de bonhommie, chercher la noirceur dissimulée sous chacun d'entre nous. Il n'y a rien de plus exposable à ses yeux que le squelette enfermé tout au fond du placard.



Histoire



[Mina Turnip, incontournable du journalisme à Mayaku, a rejoint l'équipe du DNP depuis six ans déjà. Pour notre Hors Série spécialement consacré aux personalités Mayakoïtes, elle nous livre une interview pour vous tous, curieux de connaître plus de la "chercheuse au secret".]

DNP : Bonjour Mina, merci d'avoir accepté de répondre aux questions des lecteurs du Daily.

Mina : Avec plaisir. Après l'attention qu'ils ont porté à mes derniers articles, je leur devais bien cette faveur.

DNP : Nous sommes persuadés qu'ils seront ravis. Ils se posent beaucoup de questions sur vous, qui restez très discrète sur votre vie en dehors du journalisme. Pour commencer... vous n'êtes pas Japonaise, n'est-ce pas ?

Mina : Alors là, je ne vois vraiment pas ce qui vous fait dire ça ! [Elle rit] Je suis de nationalité japonaise. Mon père, Eddard Turnip, est un scientifique reconnu dans le domaine de la micro-robotique. C'est un gaijin naturalisé Japonais après être tombé amoureux de son pays d'accueil. Je suis donc Japonaise par droit du sang.

DNP : Turnip, ce nom ressemble à un pseudo tant il est provocateur pour une journaliste. D'où vient-il ?

Mina : C'est mon nom. Et le nom de mes ancêtres avant moi. Je crois que cela date de l'époque où les gens étaient nommés selon leurs métiers. Et s'ils n'avaient pas de métier, ils étaient nommés en fonction de leur lieu de naissance. Mes lointains ancêtres étaient soit cultivateurs de navets, soit nés dans un champ de navet. Allez savoir.

DNP : Et pourtant, vous venez d'une famille éminemment respectée au Japon et en Angleterre.

Mina : Oui. L'ascension sociale a dû avoir lieu il y a de ça des siècles car les trois générations encore vivantes de Turnip sont toutes de la Haute Bourgeoisie. Nous excellons dans l'art de bien nous tenir et de nous dépasser. Contrairement à nombre de nos contemporains, nous ne nous contentons pas de profiter des fruits de nos ancêtres.

DNP : Qu'entendez-vous par là ?

Mina : Regardez les plus riches habitants de la ville. Ce sont pour la plupart des rentiers. Mon père et moi-même aurions pu suivre leur exemple, jouer en bourse, faire fructifier un capital familial. Il a préféré mettre son génie au service de la science, et je me consacre à la vérité.

DNP : Que pensez-vous de ces rentiers ?

Mina : J'en fréquente beaucoup. Certains sont extrêmement sympathiques, d'autres ont la fâcheuse tendance à penser qu'ils sont le centre du monde. J'ai été élevée parmi eux. Je suis allée à l'école avec certains d'entre eux, j'en ai vu d'autres se faire écraser le nez dans leur assiette au collège. Ne croyez pas les airs hautains de ces gens-là, ils se sont tous pris un coup de règle sur les doigts, un jour ou l'autre.

DNP : Et qu'en est-il de vous ? Vous avez étudié ici, à Mayaku ?

Mina : Oui. J'ai étudié au Sud, comme les autres étudiants. Il était important pour mon père comme pour moi de démontrer qu'il était inutile de se consacrer aux grandes écoles pour faire de grandes choses. Je crois à la méritocratie : ceux qui se donnent le mal de parvenir à leur maximum sont récompensés à plus ou moins long terme.

DNP : Ces considérations sont-elles bien sages considérant les trois affaires qui vous ont amenée à la reconnaissance des lecteurs ?

Mina : On ne récolte que ce que l'on sème. Ces trois affaires concernaient des escroqueries à grande échelle qui couvaient ici, à Mayaku. Le problème de ces magouilleurs, c'est qu'être riches ne les intéresse pas. C'est dépouiller les autres qui leur donne le grand frisson. Je les ai laissés comme ils comptaient laisser les Mayakoïtes : cul nu.

DNP : Ces affaires vous ont déservie auprès de vos pairs, pourtant.

Mina : Bien sûr. Tous les notables sans exception ont un squelette dans leur placard. Qui détourne un petit peu de ses impôts ou ne paye pas de congés à sa bonne. Ce genre d'affaires ne m'intéresse pas, ils peuvent dormir tranquille.

DNP : Cela a pourtant mis un terme à vos fiançailles.

Mina : C'est généralement ce qui arrive quand votre fiancé est un escroc en bande organisée avec une partie de sa famille maternelle.

DNP : Vous ne vous inquiétez pas de ce célibat ?

Mina : Non. Je suis capable de m'assumer seule, et de faire mon chemin debout. L'éthique avant tout.

DNP : Et pour la suite, qu'avez-vous en tête ?

Mina : Concernant la ville, je ne peux rien vous dire. Si je révélais mes enquêtes avant de les mener pleinement, elles ne seraient plus secrètes pour personnes. Vous ne voudriez pas acheter un policier dont l'assassin est décrit en quatrièmre de couverture, n'est-ce pas ?

DNP : Et pour votre vie personnelle ?

Mina : Comme vous le dites, elle est personnelle. [Clin d'oeil]

DNP : Bien. Merci d'avoir éclairé nos lecteurs. Nous rappelons que vous serez en direct sur le tchat du DNP mercredi prochain entre 19h et 21h pour un Q&A.

Dreiden M. Ijiwaru
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 21/05/2011
Crédits : RiotEye
Profession(s) : Avocat en Droit Pénal, Mannequin pour Of Velvet, Dealer à Shooter

http://www.mayaku-town.com/t19-dreiden-morgan-morden-ijiwaru#20

guess what I am capable of
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.
Such a pretty boy, but such a dirty mouth.



Jeu 26 Nov - 22:44


    Bonsoir et bienvenue encore à toi !

    Lire ta fiche de présentation a été un réel plaisir. L’écriture est claire, le personnage est intéressant et l’idée de faire une nordiste au Daily Newspaper va animer énormément les quartiers ! Tu es validée !
    Je suis curieuse de voir le lien que ton personnage aurait avec la directrice du journal : Miyu Segawa, peut-être l’avais-tu envisagé ou l’envisageras-tu (ou non) ?

    Je te donne quelques petites indications concernant ton métier de journaliste :
    Il t’est possible d’écrire, poster des articles, faire des interviews, etc. Sous ton propre compte, c’est-à-dire ne pas passer par notre compte DailyNewspaper. Il t’est aussi possible de soumettre au staff de nouvelles perspectives pour le DailyNewspaper, je vois par exemple à la fin de ta fiche que Mina parle de Q&A (questions & réponses). Ça peut-être très intéressant à mettre en place dans notre onglet destiner au DNP. Aussi n’hésite pas à proposer aux membres de réaliser des interviews, sinon de créer des articles toi-même. Si tu as la moindre question sur ça, n’hésite pas non plus à demander au staff. Aussi, tu peux t’adresser au staff pour nous soumettre quelques rumeurs qui circuleront dans la ville et qui se matérialisent en apparaissant sur notre page d’accueil ! J’espère que tout ça t’aideras et te donne quelques idées de jeu. :)

    Quartier NORD

    Dans les tréfonds, Mina Turnip, tu viens de faire ton ascension. On raconte que tu te caches au quartier Nord. Il ne te reste plus qu'à te faire un nom, te faire une place dans nos ruelles, construire tes relations, te rendre joignable, puis aller à la rencontre des habitants de la ville.


    Personnage Non Joueur ▬ Plus d'information concernant le PNJ.




    Je te souhaites de belles aventures en nos ruelles ! Si tu as la moindre question n'hésite pas à contacter le staff.

    Au plaisir de lire tes rps.


Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Ven 27 Nov - 17:27

BIENVENUE *^*
Elle est trop chou la minette ♥
Contenu sponsorisé

guess what I am capable of





Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Personnage :: Personnages validés :: Quartier Nord-