Infinite RPG Awards
MayakuDreams come true

C’est étrange pas vrai ? la façon dont une ville peut vous envoûter, malgré les histoires étranges qui s’y déroulent, malgré les quatre quartiers qui la divisent, malgré son passé trouble. Et pourtant … Bienvenue à Mayaku, la fascinante Mayaku.

tops
sites
Bienvenue
S'inscrire
Guide du nouvel habitant
Contexte
Règlement
Comptes-rendus

Partagez | 
 

 Infernal Devices : A User's Guide to Living and Dying - Louyse [70%]

Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Jeu 2 Juin - 3:21

Louyse E. Creutz



Identité






Nom complet : Louyse Eleanor Erena Manon Marie Elisabeth Creutz
Date & lieu de naissance : 29 décembre 1995 ; Strasbourg (France)
Âge : 20 ans
Signe astrologique : Capricorne
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle ; Louyse considère néanmoins qu'une vie est remplie d'expériences, et que l'homosexualité en fait partie.
Origine(s) : Allemandes par sa mère, françaises par son père. La jeune femme a la double nationalité.
Langue(s) parlée(s) : Français et allemand, ses langues natales ; anglais ; japonais ; espagnol et italien.

Crédit avatar : Marta Adán




Classe & situation sociale : Haute, descendante de la noblesse allemande, sa famille est l'une des plus grosses fortunes d'Europe ; Célibataire
Profession : Étudiante en master 1 de droit des affaires, juriste d'entreprise en devenir. Commerciale pour l'entreprise familiale de transport-logistique Creutz Logistik.
Casier judiciaire : Recherchée et mise en examen pour tentatives de meurtre et incitation à la haine. Relaxée suite à une erreur de constitution du dossier de preuves.
Ancienneté : arrivée en 2012



Quartier


Le quartier où vous désirez habiter à Mayaku :
Quartier Nord

Habitation : Appartement
Il s'agit d'un appartement comptant au total six pièces et un balcon de taille convenable, situé au dernier étage du 29 lieu des Amulettes. La décoration mêle steampunk, industriel et époque victorienne. Un parfum de bois et d'encens y flotte en permanence.


Physique


« The soul is a terrible reality. It can be bought and sold and bartered away.»
Oscar Wilde - The Picture of Dorian Gray


C'est une silhouette fine et élancée, qui passait rarement inaperçue. Du haut de son mètre soixante-treize, Louyse est un peu trop grande pour se fondre dans une foule au Japon. Elle ne pèse pas bien lourd, cinquante-cinq kilos tout au plus. Quelle chance pour une Européenne d'être si bien proportionnée. Ses hanches fines sont contrebalancées par une taille de guêpe sculptée aux corsets et une poitrine plutôt généreuse pour sa carrure. Si un couturier avait dû faire le tour de ses mensurations, son mètre aurait indiqué 90(D)-63-91.

C'est une chevelure de feu, rousse, aux reflets rouges à l'aube et au crépuscule. Des boucles définies qui lui tombent en cascade autour des épaules, tantôt au-dessus, tantôt en-dessous. Elle avait cessé depuis longtemps d'espérer les discipliner un jour. Ses cheveux encadrent un visage pâle, des traits et un nez fins, des lèvres claires, quelques tâches de rousseur discrètes sur le haut des pommettes, un grain de beauté sur la joue gauche, non loin de sa bouche. Et des yeux clairs, dont la couleur va du bleu au gris. Deux orbes magnétiques qui vous jugeront la plupart du temps avec froideur.
Cette froideur fait partie intégrante de sa personne, lui conférant une impression d'inaccessibilité. Louyse contrôle son faciès autant qu'elle le peut, et elle prend toujours grand soin de maîtriser au mieux son langage non-verbal. Elle tient à cela, n'aimant pas que l'on perce ses secrets si facilement.  Son sourire est d'ailleurs un mystère, ou plutôt ses sourires. Des dizaines, des centaines peut-être. Tous différents, mais tous contrôlés. Son vrai sourire, celui qu'elle déteste tant, qui lui fait des fossettes et plisser les yeux en de nombreuses ridules, est difficile à faire naître. Elle ne le montre donc que peu. Dieu sait pourtant qu'il est charmant ...

Elle avait eu une voix forte, qui couvrait autrefois de nombreuses octaves, pouvait atteindre le sifflet réservé aux plus grands artistes, qui avait été belle, et qu'elle détestait à présent. C'est une voix bien différente maintenant. Plus profonde, plus grave. Plus sombre, en définitive. Et si, à l'écoute, n'importe qui pourrait aimer cette voix, Louyse, elle, ne la supporte pas. Elle l'avait détesté dès qu'elle l'avait entendu, maudissant le regrettable accident qui lui avait valu ce changement de tonalité. Bien-sûr, son timbre avait gardé ce rien de chantant qui lui allait si bien, mais ce n'était plus la même chose. Brisez la voix d'une chanteuse, vous briserez cette dernière avec elle.

Son style vestimentaire sortait bien de l'ordinaire en France. Louyse porte quotidiennement, depuis ses quinze ans, corsets et serre-taille qui mettent en valeur sa silhouette et lui font atteindre une taille incroyablement fine, pouvant aller jusqu'à dix centimètres de réduction. Sa garde-robe néo-victorienne est pleinement inspirée de la fin de l'époque victorienne, de l'époque edwardienne et de la Belle Époque, le tout agrémenté de tendances steampunk. Véritable amatrice d'horlogerie et de haute-horlogerie, il est rare de voir Louyse sans une montre ou un garde-temps au poignet. Si elle avait dû avoir un dieu, elle aurait choisi le Temps. Une chevalière en or blanc, frappée des lettres SC (« Spiritus promptus est, caro autem infirma – L'esprit est prompt mais la chair est faible ») orne en permanence son annulaire gauche.

Son corps est marqué. Par l'amour, par la haine, pas la bêtise. Un tatouage qui n'appartient qu'à elle, que peu ont eu l'occasion d'apercevoir -si ce n'est des amants-, est encré dans sa peau. Deux ouïes noires, celles d'un violon, qui jouent la symétrie au milieu de son dos. A l'époque, cela avait bien fait grincer sa mère des dents ; mais son avis lui avait paru bien inutile puisque Louyse était résolue d'une manière ou d'une autre à se faire marquer une part de cet instrument qui lui tient tellement.
La haine avait posé sa griffe sur elle, brisé des côtes qui n'avaient jamais réellement guéri, apposé sa marque sur sa cuisse droite, barrant sa peau diaphane d'une cicatrice encore rose, trop récente pour s'être effacée, et qui avait le don de lui rappeler ses erreurs.


Caractère


« Spiritus promptus est, caro autem infirma.»
Bible - Évangile selon Saint Matthieu (26, 41)


Louyse est une figure distante et froide qui ne laisse rien paraître au premier abord. Un monstre d'impassibilité, inaccessible. Non pas qu'elle n'ait pas de sentiments. Mais ils sont pour elle une source de faiblesse qu'elle ne peut se résoudre à extérioriser. On lui avait appris à masquer cela, de toute manière. Aux yeux de tous, Louyse a une conduite exemplaire. Cultivée, elle sait parfaitement se conduire en société, en bon modèle de bienséance. Musicienne hors pair, sa prestance et son charisme en font une excellente oratrice qui sait s'entourer de personnes influentes. Entreprenante, studieuse et travailleuse, elle réussit brillamment tout ce qu'elle entreprend. Une demoiselle parfaite, donc ? Mais ne dit-on pas des apparences qu'elles sont trompeuses ...

C'est le mariage parfait du vice et de la vertu. La Française est séduisante, elle aura hérité d'un visage et d'un corps agréables à l’œil, ce dont elle a parfaitement conscience. Malgré son jeune âge, la demoiselle est affreusement manipulatrice. Ses actes sont, pour la plupart, parfaitement calculés et orchestrés avec une précision notable. Louyse sait faire face à  un grand nombre de situations, redoublant de créativité ou d'ingéniosité lorsque cela s'avère nécessaire. Elle ne supporte pas de ne pas avoir le contrôle et vit mal de le perdre. C'est un serpent, une créature vile et insidieuse. Dans une autre vie, en d'autres temps, elle avait probablement été ce reptile rampant ayant fait plier la première femme biblique.

Louyse ne vous demandera pas grand chose, préférant de loin l’autonomie et l'indépendance.  Sa détermination est sans faille. Lorsqu'elle désire quelque chose, elle l'obtient. C'est une jeune femme forte et fière, qui aime jouer avec les autres en se fichant bien de les briser.

C'est une nature calme et mature, qui sait faire preuve d'une patience infinie. Il est plutôt difficile de la faire sortir de ses gonds. Et pourtant, franchir ses limites peut s'avérer risqué … C'est une âme impétueuse et sauvage. Un torrent bouillonnant. Bouillonnant de rage, de passion, de haine, de sensualité. Sa voix ferait trembler les murs, sa colère éclaterait des mondes. C'est un esprit torve, une femme dangereuse et vénéneuse, un poison, une tempête, qu'il vaut mieux ne pas avoir pour ennemie. Elle accepte difficilement de s'attacher aux autres, une manière de se protéger comme une autre, elle a peur de souffrir. L'approcher réellement, pour la découvrir pleinement, n'est pas chose aisée. Elle n'accorde que trop rarement sa confiance. Ses intérêts passeront toujours avant le reste. Louyse est une égoïste doublée d'une égocentrique. Une arrogante qui aura déjà largement payé sa témérité, qui aura chuté de son piédestal, mais qui se sera relevée.

Histoire


« How pointless it is to go from one place to another ! Everyone travels to escape themselves and no one ever succeeds, not even in death, not even in heaven, or hell, because the soul you believe is eternal is the exact same soul that disgusts you now, the same one that makes you sick. I’ve never understood how people can believe that the most sublime idea imaginable is to be stuck with your own tedious essence throughout eternity. »

A User's Guide to Living and Dying

« It's no use going back to yesterday, because I was a different person then. »
Lewis Carroll - Alice's Adventures in Wonderland


Animal






Nom : Niphredil
Race : Chausie
Sexe : Femelle ingrate

Description : Chatte Chausie âgée de six ans, Niphredil, littéralement "Fleur d'hiver" en Sindarin, est un animal gracieux et majestueux. Son pelage est de couleur brown ticked tabby. Ses yeux ovales et verts ont cette expression auguste et changeante de reconnaissance envers leur maître, de dégoût envers les personnes autres que Louyse. Agile et pleine d'aisance malgré sa grande taille, elle est d'une vivacité et d'une habileté impressionnante. Niphredil est une chatte ingrate qui ne s'intéresse qu'à elle et à Louyse. Elles se ressemblent d'ailleurs beaucoup.
Invité
avatar

guess what I am capable ofInvité



Jeu 2 Juin - 3:22

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mayaku :: Personnage :: Personnages validés :: Quartier Nord-